Le développement de l’enfant est l’ensemble des compétences motrices, cognitives et émotionnelles qu’un enfant acquiert au cours des premières années de sa vie. Dès la naissance d’un bébé, nous le voyons bouger. Le mouvement est sans aucun doute naturel pour les bébés !

C’est aussi une source de joie et d’inquiétude pour de nombreux pères, mères et soignants : que devrait pouvoir faire bébé à cet âge ? Comment jouer et stimuler son évolution ? Nous allons aider à répondre à certaines de ces questions en ce qui concerne les 12 premiers mois de la vie. Remarque : le développement moteur est progressif et chaque bébé a son propre rythme.

Quelles sont les étapes du développement du nourrisson au cours de la première année de vie ?

Le regard, le sourire, la façon dont il se raidit, bouge et communique : l’observation de chacune de ces caractéristiques et réalisations, en plus d’être passionnante, est fondamentale pour comprendre le développement du bébé.

Au cours du premier mois de vie, le développement est évalué par les pédiatres sur la base des réflexes instinctifs de l’enfant : la capacité de succion, le réflexe de fermeture de la main lorsque l’on place quelque chose dans la paume, la réaction aux bruits (ils se calment généralement avec des bruits légers) et l’attirance pour les objets brillants ou les points lumineux.

Peu à peu, les mouvements cessent d’être de simples réflexes et commencent à être intentionnels : le bébé établit un contact visuel plus important avec les personnes et les objets qui l’entourent, reconnaît les personnes qui s’occupent de lui, sourit, ricane pour attirer l’attention, tend la main pour prendre un jouet, découvre (et porte à sa bouche) ses mains et ses pieds, émet des sons et babille pour tenter d’imiter ce qu’il entend. Dans le développement moteur, trois étapes fondamentales sont attendues :

  • entre 2 et 5 mois : soutenir la tête
  • entre 7 et 10 mois : s’asseoir sans soutien
  • entre 12 et 18 mois : marche sans appui

Ces étapes surviennent généralement à des moments différents chez les prématurés ou les bébés présentant d’autres problèmes de santé. C’est pourquoi il est toujours important d’être accompagné et conseillé par un pédiatre tout au long de l’enfance.

Comment stimuler le développement du bébé ?

La meilleure façon de stimuler le développement d’un bébé est de lui offrir un environnement aimant et sûr où il peut explorer librement. Le soutien affectueux et attentif d’un adulte est déjà tout ce dont il a besoin.

Mais souvent, l’adulte ne sait pas quoi faire. Comment jouer avec un bébé s’il ne répond pas ? C’est pourquoi nous avons répertorié quelques conseils et jeux qui aident les adultes à comprendre les étapes du développement du bébé et à s’amuser ensemble dans ce processus de découverte et de conquête de compétences. Tout d’abord, cinq rappels généraux sur la stimulation :

  1. Les conseils sont organisés mois par mois, notamment pour ne pas sauter d’étapes. Les suggestions pour le premier mois sont également valables pour les mois suivants. Pas besoin de restreindre le jeu !
  2. Chaque fois que vous manipulez le bébé, parlez-lui, appelez-le par son nom, expliquez-lui ce que vous faites, parlez de ses mouvements, nommez les objets, les sensations, les parties du corps. Essayez de montrer les expressions de votre visage. Voyez comment il fait attention à vous
  3. L’intérêt pour chacun des jeux varie en fonction de la personnalité de l’enfant. Introduire de nouvelles choses et les stimuler, c’est bien, mais cela ne doit pas être une source de stress pour les soignants ou les enfants. L’idée est que tout le monde s’amuse !
  4. Observez donc attentivement leurs réactions afin de ne pas forcer une activité pour laquelle le bébé n’est pas prêt. Cette observation est également importante pour la conversation avec le pédiatre afin de déterminer si tout se passe comme prévu
  5. Essayez de discuter avec le pédiatre pour ajuster les attentes en matière de développement des bébés prématurés. En fonction du niveau de prématurité, l’âge corrigé doit être pris en compte.

Jeux pour stimuler bébé mois par mois

Mois 1 : Vous pouvez stimuler la vue et le mouvement des yeux en déplaçant latéralement des objets colorés à environ 20 à 30 cm de votre bébé (c’est la distance maximale à laquelle il peut voir). Avec de doux hochets, de la musique douce et des conversations, vous aidez le bébé à comprendre le monde qui l’entoure. En alternant les positions lorsque vous tenez le bébé sur vos genoux, vous aidez à stabiliser sa tête : face au corps, sur le ventre, vers l’avant (comme s’il s’agissait d’un siège pour bébé).

2ème mois : En plus de suivre les conseils du premier mois, essayez de mettre votre bébé face contre terre pendant quelques minutes plusieurs fois par jour. Cela permet de stimuler les muscles du cou et des bras. Cet exercice doit être fait progressivement, toujours accompagné d’un adulte qui peut placer des jouets colorés sur les côtés pour stimuler la latéralité. Si le bébé pleure, arrêtez et essayez une autre fois.

3ème mois : Gardez bébé sur le ventre pour jouer plus souvent, mais gardez-le toujours ensemble. Placez les jouets à sa portée pour qu’il puisse essayer de les attraper. Proposez-lui des objets de différentes textures qu’il pourra toucher (mousse, bois, tissu, caoutchouc, etc.).

4ème mois : Le cou de bébé a tendance à être plus ferme et il commence à participer davantage au jeu. Essayez de jouer à faire des grimaces ou à dire “où est ce ?”, à cacher et à révéler votre propre visage ou un jouet avec une couche. Observez sa réaction et ses regards. Sur des surfaces sûres, laissez des objets attrayants à proximité pour qu’il essaie de rouler dessus et de les ramasser. Jouez avec sa petite main, montrez vos doigts (jouez avec le petit doigt, votre voisin ; comptez jusqu’à 5 ; passez votre main sur la sienne, en bougeant vos doigts). Proposez-lui des jouets sûrs et des jouets de dentition, car il va commencer à tout porter à la bouche.

5ème mois : Pour encourager bébé à s’asseoir, tenez-le par les bras ou les aisselles et tirez-le doucement vers l’avant. Faites-le sur une surface douce et ferme. Au début, laissez des coussins à ses côtés et, à mesure qu’il devient plus ferme, il peut s’asseoir sans soutien. Laissez des jouets devant lui et augmentez un peu la distance pour l’encourager à pousser son tronc vers l’avant et à exercer son équilibre. Continuez à parler et à chanter à bébé, en racontant les actions. Écouter et imiter les babillages de bébé stimule également la communication. Un autre jeu de communication sympa consiste à faire des grimaces devant le miroir. Cela stimule le bébé à imiter et à bouger les muscles de son visage.

6e mois : À six mois, bébé peut s’asseoir avec peu ou pas de soutien et est prêt à commencer l’introduction de la nourriture, ce qui peut aussi être un bon moment de jeu et d’expérimentation des textures et des goûts. En outre, il est intéressant de lire en montrant les images dans des petits livres, de jouer à cache-cache avec un jouet, de tenir le bébé par les aisselles, de reproduire un mouvement de saut.

7ème mois: Continuez à stimuler les sens, en introduisant les textures, les goûts, le contact avec la nature. Lorsqu’il joue, encouragez-le à passer le jouet d’une main à l’autre, mais aussi à le donner à quelqu’un d’autre. On peut également stimuler les chansons qui incitent à taper dans les mains et à faire des signes.

8e mois: Laissez bébé plus longtemps au sol, sur une surface sûre, avec des jouets attrayants qui ne sont pas trop éloignés pour qu’il essaie de se déplacer pour les atteindre. Fêtez avec lui lorsqu’il parvient à les atteindre.

9e mois: Bébé peut jouer à se passer la balle ou le jouet sur le sol, jouer avec des pots et des couvercles. Il est probable qu’il commence à ramper ou à se déplacer à quatre pattes. Une façon d’encourager le bébé à ramper est de placer des obstacles faciles à franchir, comme un oreiller ou vos jambes, entre lui et l’objet de son désir. En essayant de les surmonter, il renforce ses bras et son dos pour soutenir son corps lorsqu’il rampe – n’oubliez pas que ramper n’est pas considéré comme une étape importante du développement car certains bébés peuvent “sauter” cette étape.

10ème mois: Les mouvements deviennent plus coordonnés. Vous pouvez lui offrir la cuillère pour qu’il essaie de manger tout seul. Les chansons et les instruments de musique stimulent le rythme. Jouer avec des peintures naturelles, de grands crayons de couleur et du sable stimule les sens. Préparez-vous à faire des dégâts !

Child development is the set of motor, cognitive and emotional skills that a child acquires in the first years of life. From the moment a baby is born we see him moving. Movement is undoubtedly natural for babies!
CREDIT : KEIRA BURTON / PEXELS

11ème mois: Pour stimuler votre bébé à marcher, essayez de le garder pieds nus (ou portez une chaussette antidérapante s’il a froid) afin qu’il puisse sentir le sol et stabiliser ses pieds. Le meilleur stimulus est de créer un environnement sûr et libre, sans anxiété. Les premiers pas sans soutien sont attendus jusqu’à 18 mois. L’enfant peut commencer à s’appuyer sur les meubles, les canapés et les lits pour se lever et se déplacer. Il apprend à s’équilibrer et les chutes font partie du processus. Protégez les coins, restez près de lui, mais essayez de contrôler votre peur afin de ne pas transmettre l’insécurité.

12e mois: Félicitations, votre bébé a un an ! Il ne marche peut-être pas encore, mais il se déplace déjà pour obtenir ce qu’il veut. Il cherche à communiquer par les gestes et le babillage. Reconnaissez et célébrez ses efforts en lui répétant le nom des objets. Continuez à parler et à jouer, en lui offrant un environnement aimant et sûr.

Que faire en cas de retard de développement ?

Il est très important que chaque bébé soit accompagné par le pédiatre lors de consultations mensuelles pendant la première année de vie. Outre la vérification des mensurations et du poids, ces rendez-vous sont l’occasion de discuter des perceptions du développement neurologique et moteur de l’enfant.

En cas d’éventuels retards de développement – comme le raffermissement des muscles et du regard et les signes d’interaction – le pédiatre peut suggérer un suivi par des spécialistes en neuropédiatrie, en physiothérapie ou en phonoaudiologie. Qu’il y ait ou non un diagnostic de retard, votre présence, votre interaction, votre confiance et votre exemple sont les meilleurs stimuli que l’enfant puisse avoir.

Information you can trust from A Matter Of Style

When it comes to content, our aim is simple: every parent should have access to information they can trust. All of our articles have been thoroughly researched and are based on the latest evidence from reputable and robust sources. Read more about our editorial review process.

Join Our Newsletter

Grab a cold bevy, open your email and get comfy to read some serious inspo to spruce up your little one!


Leave your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.